Onguent à la Consoude

12,00 €

L'Onguent naturel et bio à base de macérat huileux de Consoude. Utilisé traditionnellement en herboristerie pour aider au soin des entorses, fractures et contusions.
125g

Composition : Macérat huileux de Consoude*, huile essentielle de Romarin*, Cire d'abeille*, Vitamine E 

* Issus de l'agriculture biologique

 Avec sa texture malléable et souple, il s'applique en soin intensif pour nourrir et assouplir la peau mais aussi pour aider à soigner les contusions.

Propriétés

Les informations ne sont pas exhaustives car elles tiennent compte du cadre des allégations nutritionnelles et de santé conformément à la législation européenne : règlement (CE) n°1924/2006 et du registre de l’EFSA (European Food Safety Authority).

Consoude : Traiter les ecchymoses, les entorses, les douleurs musculaires et articulaires.

Favoriser la cicatrisation des blessures.

Traiter les élongations musculaires et les douleurs articulaires, favoriser la cicatrisation des blessures et des ulcères cutanés.

 

 

Contre-indications

Ne pas employer sur une plaie ouverte.

  • Les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent.
  • Les personnes souffrant de maladies hépatiques.

La consoude est utilisée depuis plus de 2 000 ans en médecine traditionnelle. Par exemple, Dioscoride, un médecin grec du premier siècle de notre ère, la conseillait pour traiter les hémorroïdes ainsi que les inflammations pulmonaires ou digestives. Elle renferme de l’acide rosmarinique, un anti-inflammatoire reconnu, de même que du mucilage et de l’allantoïne, une substance cicatrisante.

 

" Les onguents ont été d'un usage fréquent dans l'antiquité, au moyen âge et à la Renaissance. Les vieux traités de médecine ou de chirurgie et les antidotaires en sont une preuve Aux XVIIème et XVIIIème siècles, leur emploi a été fort répandu. C'était l'époque des remèdes secrets, préparés quelquefois par des apothicaires ou des chirurgiens, Le plus souvent par des religieux, ou des empiriques."Pommades et Onguents de jadis et d'hier, Georges Lanet 1948

"Le mot onguent provient du latin « Unguen » : c’est une forme galénique de consistance semi-solide et plutôt visqueuse. Cette texture se composait souvent de cire, de corps gras ou de miel dans lesquels étaient mêlés des principes actifs. Les herbes pouvaient également entrer dans leur composition : fraîches et entières, réduites en poudre ou encore séchées. Les onguents sont en général conçus pour être appliqués sur des lésions réclamant une pellicule étanche et adhérente qui permet à la fois de protéger et de diffuser les principes actifs qu'ils contiennent."